Douceur mêlée d'amertume, un film expérimental de Dominique Furgé d'après le Philèbe de Platon 20' - 2013 (extrait)

Dominique Furgé  illustre pour moi de façon intègre la maxime d'Andreï Tarkovki "ne pas séparer sa vie de son œuvre." On retrouve ainsi dans ses films tous les grands thèmes qui le préoccupent et font de son travail une forme de quête spirituelle.

Passionné d'art et de cinéma, à l'écoute du monde et de ses évolutions, à l'affût de l'âme humaine, ses projets sont à la fois très exigeants et ludiques, abstraits et narratifs, beaux et terribles.

Je mesure ma chance à chaque projet, que nous montons à quatre mains.

 

Je me souviens très exactement de l'endroit où j'étais lorsque Dominique Furgé m'a téléphoné la première fois pour me proposer de travailler avec lui sur le montage de ses films expérimentaux (j'étais à vélo avenue Richard Lenoir à l'angle de la rue du chemin vert) CQFD.